Foire aux Question

Réponses aux questions les plus fréquemment posées sur les admissions

Le processus de sélection consiste en 3 étapes :
1. Dossier conforme aux conditions de l'inscription et pièces valides
2. Épreuve de présélection : test d'aptitudes professionnelles
3. Entretien de candidature

La sélection finale est effectuée par la Commission d'admission.

Toutes les informations se trouvent sur les pages de notre site internet dédiées aux admissions.

D'un point de vue légal suisse, l'entrée dans les ES est réglementée et doit se faire avec un titre secondaire II acquis et non en cours. La formation bénéficie de la reconnaissance du SEFRI ; la procédure d'admission a été mise en stricte conformité avec les dispositions légales : tout candidat doit avoir le titre en poche lors de l'envoi du dossier.

Les candidats (ou étudiants) doivent avoir 18 ans révolus, mais il n’existe pas de limite supérieure.

Tout titre secondaire de type II ou titre supérieur : CFC, bac, maturité, diplôme de culture générale (ECG), bachelor, master, licence, titre professionnel de type brevet fédéral ou diplôme ES. En revanche, une attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) n'est pas suffisante pour entrer en école supérieure.

Ces tests visent à vérifier la présence d'aptitudes-clés en lien avec l'exercice de la profession. Ce sont des tests standardisés, mis au point par l'Institut Universitaire Romand de Santé au Travail. Ils sont menés par des enseignants de l'Ecole et des professionnels de Suisse romande. Il ne vous est demandé aucune connaissance médicale spécifique. Le contenu du test reste confidentiel.

Il est effectivement possible d’effectuer sa formation en emploi pour autant que vous soyez employé-e par un service d’ambulance en Suisse et que votre employeur se soit engagé à vous former durant vos études au sein de l’ES ASUR. Toutefois, un emploi en dehors d’un service d’ambulance est difficile à envisager car la formation se fait à plein temps et la charge de travail est conséquente.

Oui car l'ES ASUR est reconnue en Formation Professionnelle Supérieure. Toute demande de bourse doit être formulée auprès du canton de domicile de l’étudiant.

Le/la candidat-e doit être en possession du permis B au moment de l'inscription. S’il/elle est admis-e, le permis C1 est à obtenir à l’issue du module d’introduction de première année (4 semaines après la rentrée). Les permis C et D sont acceptés car ils incluent le C1.

Il est possible de travailler dans un service d’ambulance en Suisse en tant que chauffeur auxiliaire pour l'activité en transfert. Il n'y a pas de formation spécifique, il suffit d’être titulaire du permis de conduire C1 et du certificat BLS/AED à jour. La liste des services d’ambulance de Suisse romande se trouve ici.

Le/la titulaire d'un Brevet fédéral de Technicien-ne Ambulancier-ère peut accéder directement à la 2ème année sous certaines conditions (expérience d'une année à plein temps dans un service d'ambulance d’urgence et évaluation de ses capacités par un test d'aptitude à l'ES ASUR). Des informations complémentaires concernant la préparation au Brevet figurent ici.

Le titulaire d'un diplôme suisse ou étranger reconnu par la Croix-Rouge Suisse permet accéder directement à la 2e année sous certaines conditions. Dans ce cas, il suffit de demander un entretien téléphonique préliminaire avec le secrétariat ES.

La réponse dépend de votre situation :

1. Vous êtes résident en Suisse depuis plus de deux ans ; votre canton de résidence peut prendre en charge les frais de formation car vous rentrez dans les critères des Accords inter-cantonaux des Ecoles Supérieures (AES).
2. Vous n’êtes pas résident en Suisse depuis plus de deux ans ; par conséquent votre formation ne peut pas être subventionnée par un canton suisse et votre candidature n’est pas possible.

Il n'y a pas de reconnaissance des titres ambulanciers français en Suisse. L’école ne s’occupe pas des questions de recherche d’emploi.